Les UV sont les rayonnements ultraviolets émis par le soleil. Les UV ne représentent que 5% du rayonnement solaire reçu sur la terre mais sont très puissants. Il en existe plusieurs sortes. Alors que les UVC sont arrêtés par la couche d’ozone, les UVA et UVB atteignent la terre et ont des effets sur la peau.

Alors que l’on croyait auparavant que seuls les rayons UV (très énergétiques) UVB provoquaient des cancers de la peau, on sait aujourd’hui que les UV ( moins énergétiques) UVA y contribuent autant, et dans certaines conditions davantage. (* Source « l'Institut national du cancer »).

 

Ainsi, même si vous ne prenez pas de coups de soleil, vous consommez quand même votre capital de résistance aux UV et augmentez votre risque de cancer. Il est donc important de protéger sa peau à la fois des UVA et des UVB.

 

Les UVA stimule la mélanine des cellules déjà présente d’où le brunissement immédiat mais que l’on perd également rapidement. Les UVB stimulent la production de nouvelle mélanine, ce qui conduit à une augmentation massive des quantités de pigment foncé en quelques jours. Ce bronzage peut durer relativement longtemps.

 

 

LES UVA : A comme âge ou allergie

 

Présents toute l’année et même par temps nuageux, les UVA représentent 95 % des UV qui touchent la surface de la terre. De longueur d'onde plus importante Ils traversent les nuages, le verre et l’épiderme.

Et contrairement aux UVB, ils sont indolores et peuvent pénétrer la peau très profondément, jusqu’aux cellules du derme.

Principaux producteurs de radicaux libres, ils peuvent altérer les cellules à long terme. Donc sont certes moins visibles sur le très court terme mais ils ne sont pas moins nocifs.

 

Les UVA accélèrent :

 

  • Le vieillissement cutané ou photo-vieillissement =

- modification de l’orientation des fibres d’élastine et de collagène, entraînant un relâchement et une perte de fermeté de la peau et l’apparition de rides.

 

  • Des intolérances solaires, communément appelées allergies solaires (rougeurs, démangeaisons, lucites estivales)

  • Des désordres pigmentaires (masque de grossesse, taches pigmentaires)

 

  • Le développement de cancers cutanés.

 

 

LES UVB : B comme bronzage ou brûlure

 

Les UVB de longueur d’ondes plus courte que les UVA, représentent 5% des UV reçus sur la terre. Ils sont très énergétiques et sont arrêtés par les nuages, le verre et peuvent pénétrer dans l’épiderme.

Ils sont responsables du bronzage mais aussi des brûlures (coup de soleil) ainsi que de réactions allergiques et de cancers cutanés.

. Les UVB stimulent également les cellules pour qu’elles produisent un épiderme plus épais. Ainsi, les UVB sont responsables du brunissement et de l’épaississement des couches superficielles de la peau – réactions qui constituent le mécanisme de défense de l’organisme contre les UV.

 

* Pour rappel :

 

La peau produit un pigment foncé, la mélanine, pour se protéger des lésions dues au rayonnement UV. Cette coloration de la peau offre une certaine protection contre les coups de soleil : un bronzage foncé sur une peau blanche offre un indice de protection compris entre 2 et 4. Toutefois, il n’offre aucune protection contre des lésions à long terme comme celles pouvant aboutir à un cancer cutané. Le bronzage peut être souhaitable pour des raisons esthétiques, mais dans les faits, il n’est rien d’autre qu’un signe indiquant que la peau a été endommagée et qu’elle a essayé de se protéger.

 

 

Les UV ont-ils une interaction avec le système immunitaire ?

 

L’exposition solaire peut précéder une apparition récurrente de boutons de fièvre. Les UVB semblent réduire l’efficacité du système immunitaire.

Les rayons du soleil n’ont pas que des méfaits sur notre corps !

 

 

Un peu de rayonnement UV est indispensable à l’organisme, car il stimule la production de vitamine D. Celle-ci a un rôle important puisqu’elle accroît l’absorption du calcium et du phosphore présents dans les aliments et joue un rôle décisif dans le développement du squelette.

 

 

Il n’est donc pas souhaitable de se priver de ses bienfaits. En revanche, il convient de prendre certaines précautions afin de profiter du soleil tout en se protégeant au mieux des UV. Mais cinq à quinze minutes d’exposition solaire occasionnelle des mains, du visage et des bras deux ou trois fois par semaine au cours des mois d’été suffisent pour conserver des concentrations de vitamine D élevées.

 

 

Les rayons solaires génèrent chaleur et lumière qui renforcent le sentiment général de bien-être et stimulent la circulation sanguine.

 

On utilise également avec succès le rayonnement UV pour traiter un certain nombre de maladies (sous supervision médicale) :

 

  • Le rachitisme, le psoriasis, l’eczéma, le lupus vulgaire, le vitiligo…

 

 

Les UV artificiels sont-ils moins dangereux que les UV solaires ?

 

 

Non.

La plupart des cabines de bronzage émettent principalement des UVA qui sont réputés comme les rayons qui font bronzer.

Effectivement ils provoquent moins de coups de soleil que les UVB. Mais contrairement aux publicités qui les présentent comme inoffensifs, ils provoquent des dégâts en profondeur dans la peau. Ainsi les UVA sont impliqués dans la survenue du mélanome malin, mais aussi, comme les UVB, dans le vieillissement cutané et dans des dommages au système immunitaire de la peau.

 

 

 

 

Bon à savoir :

 

Les lampes utilisées pour le bronzage sont des lampes à décharge : les rayonnements, UV et visibles, sont émis par action d'une décharge électrique au sein d'un gaz. On distingue les lampes à « basse pression » et les lampes à « haute pression ». Les lampes basse pression émettent un rayonnement dont le spectre s'étale principalement dans l'UVA et le visible. Les lampes haute pression comprennent un filtre qui permet de sélectionner les longueurs d'ondes émises ; si le filtre est défectueux, le rayonnement peut contenir une proportion importante d'UVB et d'UVC, particulièrement dangereux pour la santé.

 

 

 

Le saviez-vous ?

 

Le bronzage n'a pas toujours eu la cote. Avoir la peau la plus pâle possible a déjà été populaire dans certains pays, car être bronzé signifiait qu'on travaillait dans les champs. Comme seules les personnes à l'aise pouvaient payer des gens pour accomplir ces tâches à leur place, être pâle signifiait être riche.

 

 

 

POUR CONCLURE :

 

Vous pouvez bien-sûr profiter de ces belles journées ensoleillées…Oui mais avec précaution et en vous protégeant.

 

Voici les quelques précautions à prendre :

 

• Un produit solaire efficace doit donc vous protéger à la fois des UVA et des UVB votre peau.

• Evitez les expositions aux heures les plus chaudes de la journée, c’est-à-dire entre 11h et 16h.

• Portez des lunettes de soleil et un chapeau pour bien vous protéger.

• Appliquez une crème solaire adaptée à votre type de peau et renouvelez l’application toutes les 2 heures.

• Au quotidien, même par temps gris, pensez à appliquer une crème hydratante qui protège des UVA afin de prévenir le vieillissement cutané

 

Photo: https://www.facebook.com/aurelie.lattuca2?fref=ts

Les UV

Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies